02 99 31 46 47

SCP & SCM

Catégorie : Foire aux questions

La Société Civile Professionnelle (SCP)

Intérêt :

Cette société (SCP) permet aux masseurs kinésithérapeutes (MK) d’exercer leur activité en commun. Le bénéfice est déterminé au niveau de la société. Il est ensuite réparti entre les associés au prorata de leurs droits et soumis à l’impôt sur le revenu en leur nom propre.

Les SCP sont autorisées à opter pour l’impôt sur les sociétés, de façon irrévocable. Ce régime permet la déduction des rémunérations allouées aux associés qui sont alors imposables à l’impôt sur le revenu.

Avantages :

  • Option possible à l’impôt société
  • Partages de l’ensemble des coûts et de la clientèle

Inconvénients :

  • Compte à rendre aux associés
  • Le résultat revenant à chaque associé est déterminé en fonction de sa quote-part dans le capital et non de sa contribution personnel au résultat
  • Solidairement responsable entre associés

La Société civile de moyen (SCM)

Intérêt :

Cette société permet de mettre en commun du personnel, du matériel, des locaux et de tous autres éléments nécessaires à l’exercice de l’activité de leurs membres, qui conservent par ailleurs leur indépendance.

Elle permet notamment à un Masseur Kinésithérapeute de partager son matériel et/ou personnel avec :

  • un autre libéral (quelque soit son activité)
  • une société de professionnels libéraux

Au niveau fiscal, les membres de la SCM portent en charges les sommes versées à la société en rémunération des services rendus. Cette quote-part de charge (prorata de leurs droits dans la SCM) est déduite du résultat des associés selon leur catégorie d’imposition : impôt sur le revenu pour le libéral (catégorie BNC), impôt société pour l’associé qui serait une société soumise à cet impôt.

Avantages :

    • Bénéficier d’un partage de coûts fixes (locaux, secrétariat, imprimantes, …) souvent trop onéreux tout seul
    • Indépendance entre les associés au niveau de l’activité, pas de comptes à rendre à chacun des associés
    • Les associés ne sont pas obligés d’exercer une même activité libérale, ni même avoir une forme juridique identique.

Inconvénients :

      • Option à l’impôt société interdit
      • Associés solidairement responsables des dépenses engagées par la SCM
      • Engagement des dépenses sur décision des associés

Alors, je choisis quoi ?

Si l’objectif est de réduire ses coûts de fonctionnement, tout en restant indépendant, la SCM s’impose aux libéraux.

Mais si l’objectif est de s’associer (partage des bénéfices), c’est le statut fiscal qui fera la différence car seul la SCP permet de rester à l’impôt sur le revenu (si les associés sont faiblement imposés de part leur situation personnelle). Les associés conservent ainsi une indépendance fiscale.

 

Pour plus d’informations sur le sujet, rapprochez-vous d’un collaborateur PROLIB.

Publié le dimanche 20 janvier 2019 Adeline TANGUY Responsable de Portefeuille
Articles pouvant vous intéresser
Contactez-nous 02 99 31 46 47

    Nom
    E-mail
    Téléphone
    Votre message
    En partenariat avec
    la medicale AGEF courtage expert comptable initia patrimoine Human by initia